A propos de la Loi Lang


Depuis sa promulgation le 10 août 1981, la Loi Lang instaure le système du prix unique du livre en France : le prix de vente public d’un livre doit être fixé par l'éditeur.

Quelle que soit la période de l'année, ce prix doit être respecté par tous les détaillants (grande surface spécialisée, hypermarché, maison de la presse, grossiste, librairie traditionnelle ou en ligne) qui n’ont la faculté d’accorder des rabais que s’ils sont limités à 5 % du prix déterminé par l’éditeur.

La loi sur le prix unique du livre poursuit ainsi un triple objectif, et doit permettre :
  • l’égalité des citoyens devant le livre, qui sera vendu au même prix sur tout le territoire national ;
  • le maintien d’un réseau décentralisé très dense de distribution, notamment dans les zones défavorisées ;
  • le soutien au pluralisme dans la création et l’édition en particulier pour les ouvrages difficiles.

Ce régime dérogatoire au principe de libre fixation des prix est fondé sur le refus de considérer le livre comme un produit marchand banalisé, ne répondant qu’aux seules exigences de rentabilité immédiate.
En effet la pratique de bradage (discount) entraîne, à long terme, une raréfaction du nombre de titres disponibles, au profit des ouvrages à « rotation rapide», touchant un vaste public (best-sellers, guides…), au détriment des œuvres de création originale.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire