vendredi 30 décembre 2016

Fête du livre jeunesse de Saint-Paul-Trois-Châteaux

Comme chaque année, la librairie est partenaire de la fête du livre jeunesse de Saint-Paul-Trois-Châteaux, organisées par le sou des écoles laïques.
Elle aura lieu du 01 au 05 février 2017 et se tiendra Gymnase Plein soleil à St-Paul.

découvrez ici la programmation : http://www.slj26.fr/

 
Les auteurs de cette 33e fête : Betty BONE - Marion BRUNET - Alice DE PONCHEVILLE - Benjamin CHAUD - Julia CHAUSSON - Claire CANTAIS - Marie CAUDRY - Rachel CORENBLIT - Anne  CRAUSAZ - Jean-Baptiste DE PANAFIEU - Mickaël EL FATHI - Gauthier DAVID - Antoine GUILLOPPE - Abdelattif LAABI - Thomas LAVACHERY - Anne LETUFFE - Laurent MOREAU - Gabriel PACHECO - Nathalie PAPIN - Delphine PERRET - Xavier-Laurent PETIT - Eric SENABRE - Isabelle SIMLER - Caroline SOLE - Séverine VIDAL  - Vincent VILLEMINOT - Murie ZÜRCHER

Associés aux librairies Les cinq continents (Saint-Paul-Trois-Châteaux), Notre Temps (Valence) et L'Eau vive (Avignon), nous vous proposons, le temps de la fête, une grande librairie organisée par rayons (tout-petits, albums, documentaires, premières lectures, fiction, bande-dessinée...), une sélection d'ouvrages autour du thème (Sauvage !), et la sélection des coups de cœur de l'année établie par l'équipe du Salon d'essayage...  

La fête du livre jeunesse, c'est aussi : des ateliers, des spectacles, une matinée "petite enfance", des expositions... Pendant 5 jours, une exploration de la diversité et de la richesse de la littérature jeunesse...


Regard sur la production éditoriale pour la jeunesse

Baliser le chemin

Cet article a été co-écrit avec Cécile Panou, libraire jeunesse à Toulouse (librairie Tire-Lire) et membre, elle aussi, de l'Association des Librairies Spécialisées Jeunesse.
Il est paru, sous une forme un peu différente et augmentée par Patricia Matzakis, libraire jeunesse à Montauban (librairie Le Bateau-livre) et présidente de l'ALSJ, dans l'ouvrage "Être bibliothécaire jeunesse aujourd'hui", éd. de l'ABF collection Médiathèmes.

Si l’on observe le panorama de la production éditoriale en France aujourd'hui, l’impression qui domine est celle d’un foisonnement, d’une abondance, l’image d’un « paysage kaléidoscopique », selon la belle expression de la chercheuse Sophie van der Linden1.
Cette production éditoriale pléthorique offre un large éventail de propositions et de styles, à même de satisfaire une grande variété de publics aux attentes diverses. Mais la conséquence évidente en est le surcroît de travail de sélection du libraire et du professionnel du livre, cette part de travail réalisée en amont étant de plus en plus chronophage. 
Plus que jamais nous devons baliser le chemin au sein de ce paysage multiple et changeant qui parfois déroute le promeneur… au risque de le perdre.

Et si nous sommes nous-mêmes toujours prêts à nous émerveiller des possibilités toujours renouvelées de la créativité des grands artistes que sont les auteurs, illustrateurs et éditeurs jeunesse, nous nous sentons parfois submergés par les régulières moissons de nouveautés dans lesquelles il faudra sélectionner, trier, laisser de côté - à regret parfois… avec le souci constant de dénicher ces livres « marquants » qui accompagnent les enfants, les aident à grandir, à devenir aux-même, puisque tel est bien, à notre sens, l’enjeu de la littérature jeunesse.
L'édition jeunesse dans sa grande diversité

La production éditoriale jeunesse, telle qu'elle est considérée actuellement, a émergé dans les années 60-70 dans le sillage des mouvements de contestation. Jusque-là, les livres pour enfants, hormis les chef-d’œuvres universel, avaient pour la plupart un caractère didactique lié aux valeurs du moment.

éd. Harlin Quist
Dans les années 60 ont été fondées les éditions Harlin Quist aux États-Unis et l’École des loisirs en France. Au début des années 70, les principales maisons d'édition française ont créé des structures pour les livres jeunesse avec notamment Gallimard Jeunesse ou Grasset jeunesse, puis dans les années 80 avec Albin Michel jeunesse et le Seuil jeunesse. Le secteur jeunesse a ensuite continué de s'installer dans le panorama de l'édition avec de nombreuses maisons indépendantes spécialisées jeunesse comme Rue du Monde, Circonflexe, Frimousse, Sarbacane ou encore Hélium pour ne citer qu'eux. Enfin, un virage vers le marketing s'est amorcé chez les éditeurs après le phénomène planétaire produit par Harry Potter.

La part des nouveautés dans la production éditoriale en littérature de jeunesse est très élevée avec 8632 livres déposés en 2015, contre 6 410 en 2005 2. Ceci représente 11,5 % de la totalité des titres parus en France en 2015. Près de 400 éditeurs proposent aujourd'hui des livres de jeunesse.

La croissance de la production s'explique par différentes causes comme :
- le développement des romans graphiques : explosion de séries comme Le Journal d'un dégonflé ou Big Nate,
- l'adaptation de romans en BD : les éditions Rue de Sèvres ont adapté Le Horla de Maupassant, Bjorn le Morphir de Thomas Lavachery et bien d'autres, ou encore Les enfants du capitaine Grant de Jules Verne chez Glénat
- une proposition croissante des livres pratiques selon les modes : livres de cuisine, de coloriage avec l'apparition de « l'art thérapie »,
- l'expansion des sorties en format de poche : Folio jeunesse et Pôle fiction chez Gallimard, les formats poche de Pocket Jeunesse,
- l'émergence continue de nouveaux éditeurs : ces trois dernières années sont arrivées des maisons qui se sont rapidement installées dans le secteur jeunesse, comme les Fourmis rouges, Little Urban, les Éléphants ou encore Le Chineur,
- la diversité des propositions d'ouvrages à licences : de nombreux catalogues proposent des pages de nouveautés à licence comme Hachette, Gründ,
- mais aussi à la logique des grands circuits de distribution qui se sont installés dans le panorama et qui ont besoin d’être alimentés toute l’année pour mieux amortir leurs coûts fixes. Les diffuseurs des maisons d'édition sont progressivement passés à une ère industrielle, ils sont rémunérés sur les mouvements (offices, réassort, retours) et ont donc intérêt à ce que la production s’accroisse.


En parallèle à cette offre croissante de nouveautés, la production éditoriale continue d'alimenter ses catalogues avec une multitude de titres indispensables pour les fonds littérature de jeunesse, tels que Les trois brigands de Tomi Ungerer, Petit-Bleu et Petit-Jaune de Léo Lionni, Ernest et Célestine de Gabrielle Vincent, Mathilda de Roald Dahl ou encore L'album d'Adèle de Claude Ponti.

Les éditeurs de jeunesse proposent des nouveautés tout au long de l'année, mais il est à noter qu'il y a une très grande concentration entre septembre et novembre, période à laquelle sortent plus de la moitié des titres de jeunesse.
En ce qui concerne la production littéraire jeunesse en France, à peu près 50 % de titres sont des créations d’auteurs français et 50 % d’auteurs étrangers traduits la plupart du temps de l’anglais, mais aussi de l'espagnol, italien, allemand, coréen ou encore japonais.


éd. Thierry Magnier
Il existe aujourd'hui une multitude de profils d'éditeurs, de ceux qui sont engagés et poussent à la réflexion et à l'instruction, à ceux qui offrent des propositions faciles pleines de clichés et de pauvre qualité. Dans cet éventail, s'est installée la nécessité d'une grande vigilance quant aux propos des ouvrages et à la qualité de l'écriture. Cette dernière est de plus en plus malmenée par certains éditeurs, notamment pour certains avec de mauvaises traductions. Ce point est à contre-balancer par l'attachement littéraire très fort de la plupart des éditeurs. Exemple d'une excellente traduction : Sally Jones de Jakob Wegelius traduit du suédois aux éditions Thierry Magnier.

Le très grand nombre d'éditeur offre par ailleurs une grande diversité de lignes éditoriales. Certains éditeurs ont des propositions plutôt classiques quand d'autres prendront des risques avec la découverte de talents. Ainsi des tendances se dessinent comme, manière non exhaustive :
- des catalogues classiques tant par le fond que par les nouveautés : l’École des loisirs, Flammarion
- des éditeurs aux lignes graphiques innovantes et exigeantes, un soin particulier apporté à la présentation des ouvrages, la qualité du papier : MeMo, l'Agrume, Magnani, les Fourmis Rouges, Marcel & Joachim,
- un engagement marqué dans le propos, comme la lutte contre le sexisme ou l'intolérance : Talents Hauts, la Ville brûle, Rue du Monde,
- un attachement à la découverte de nouveaux auteurs français : le Rouergue, Syros, Thierry Magnier
- des éditeurs spécialisés en littérature du monde : Picquier, Nobi Nobi, Hongfei pour la littérature asiatique notamment, des éditeurs soutenant la culture de tradition orale, telle que les comptines ou les contes : Didier jeunesse, les éditions Corentin, Père Castor, Le Genévrier.


Le complexe du prescripteur/lecteur en littérature de jeunesse
 
L'enjeu du livre jeunesse est d'avoir la capacité de séduire deux publics : le prescripteur (adulte) et le lecteur (enfant). En effet, il est rare que ce soit l'enfant lui-même qui choisisse ses livres. L'enfant est en général accompagné ou absent quand un livre est choisi pour lui par un adulte.
Ces deux protagonistes n'ont souvent pas les mêmes critères de sélection d'un ouvrage jeunesse, ni les mêmes goûts.
De manière générale, l'adulte est attaché aux propos et aux valeurs, qui se rapprocheront de sa manière de penser, ainsi qu'à l'idée de « s'instruire par la lecture ». L'adulte est plutôt timoré face à la nouveauté et à l'originalité, notamment dans l'illustration.
L'enfant, lui, est d'abord attaché à son plaisir de lire. Il a tendance à orienter ses choix vers des univers qu'il connaît comme le fantastique ou des histoires de vie. Il prendra plus de risques quant aux visuels et aux sujets. Il est plus spontané dans ses choix.
Le professionnel doit s'attacher au lecteur final et aiguiller le prescripteur dans ce sens.
Albums : plein les mirettes

C’est dans le secteur de l’album que l’abondance est peut-être la plus sensible. Ce secteur se caractérise aussi par le déploiement de nouvelles possibilités techniques d’illustration et de fabrication qui permettent aux éditeurs d’aller très loin dans les effets spectaculaires, à coût réduit, avec des réalisations époustouflantes.
éd. du Rouergue jeunesse
Comment ne pas être séduit par ces livres dont les images surgissent hors de la page (pop-up, livres à système… voir par exemple les très belles réalisations aux éditions Les Grandes Personnes ou Hélium) ; se mettent en mouvement (système redécouvert de l'ombro-cinéma, initié par les éditions Play Bac avec Au galop de Rufus Butler Seder puis utilisé avec talent par le duo Michaël Leblonc et Frédérique Bertrand dans la série des Pyjamarama aux éditions du Rouergue) ; dont les pages s'ornent de fines dentelles grâce à la découpe laser (les albums d’Antoine Guillopé chez Gautier Languereau, les contes illustrés de Clémentine Sourdais chez Hélium, la collection Papiers coupés des éditions Grandir…) ; qui ajoutent le son à l'image (Didier jeunesse et Gallimard jeunesse précurseurs dans la gamme des livres « à puces » - saluons la série des Paco de Magali Le Huche chez Gallimard…) ; des livres enfin qui, combinés à un smartphone ou une tablette révèlent une autre lecture, en « réalité augmentée » (par exemple la collection Histoires animées chez Albin Michel jeunesse).
Sans parler de la débauche actuelle de pantone fluo, gaufrages des couvertures et autres façonnages artistiques ou du retour en force de l'utilisation de la gravure dans l'album...

Mais la séduction exercée par ce type d’ouvrages dont les éditeurs (et le public!) sont de plus en plus friands peut masquer un écueil important : la prévalence de l’image se fait parfois au détriment du sens et l’on peut se retrouver avec des albums très beaux, certes, mais redondants ou, pire, vides de sens, ne racontant rien. Car il ne suffit pas d’avoir la maîtrise des outils, des techniques d‘illustration, il faut aussi avoir celle de l’intelligence de l’album, la « subtilité de l’articulation texte-image-support » qui en fait une « œuvre totale » telle que l’a remarquablement définie Sophie van der Linden, encore3. Le risque étant de « déformer » le goût du public qui aura de plus en plus de mal à se satisfaire d'un « simple » album qui ne s’anime que par la grâce de la lecture.

On a parfois le sentiment que certains éditeurs ont eu un coup de cœur pour un style, un trait, un illustrateur ou même simplement une technique et qu'ils ont souhaité faire découvrir ce qui leur avait plu, ce qui est louable mais seulement si l'album réalisé alors ne ressemble pas à un prétexte, un catalogue de belles images juxtaposées.

L'ouverture du marché de l’édition jeunesse aux jeunes diplômés formés aux nouvelles technologies donne une chance à chacun de se faire une place au soleil mais par là-même induit une dilution qui réduit l'émergence d'artistes repérés et identifiés par le grand public.


Fiction : l’impossible catégorisation ?
En ce qui concerne la fiction, la problématique récurrente des éditeurs jeunesse semble être la recherche de la meilleure catégorisation.

Longtemps focalisée sur la production en grand format et dans des séries à rallonge de titres « fantastiques » pour les adolescents, l'édition jeunesse semble s'être rendue compte récemment que pour continuer à avoir des adolescents lecteurs, il fallait auparavant capter et fidéliser les enfants plus jeunes. On assiste actuellement à un recentrage sur la très vaste et très vague catégorie des 8-12 ans, les « juniors », que ce soit par la création de nouvelles collections qui leur sont dédiées ou par le remaniement, le re-découpage de collections déjà existantes.

Ainsi, à titre d'exemple, rien que pour la rentrée 2016, si l'on se penche sur la communication professionnelle des éditeurs jeunesse de fiction, on apprendra que : « Milan repense sa fiction » avec le lancement de Grafiteen, une collection de BD et romans graphiques pour les 10-13 ans, après avoir amorcé une remise à plat de ses collections « afin de proposer un catalogue cohérent à des parents toujours angoissés »4 ; la collection Heure Noire chez Rageot se re-définit avec un « code couleur par âge », les 8+, 10+ et 12+ 5 ; les éditions Hélium lancent une nouvelle collection pour les 9-12 ans "à lire à relire sans modération".


éd. Albin Michel jeunesse
Avant cela, on a vu les éditions Albin Michel créer la collection Witty (déclinée depuis avec Mes premiers Witty…), petite sœur de la collection pour ados Wiz et dédiée aux 8-12 ans avec de beaux succès, notamment les titres de David Walliams (Monsieur Kipu, Tatie Pourrie, Mamie Gangster…), suivies de près par les éditions Sarbacane et leur collection Pépix qui se taille aussi une belle place dans le paysage. Parlant de la création de cette collection, Tibo Bérard, l'éditeur qui avait aussi lancé la collection Exprim' chez Sarbacane, déclare : « On a vraiment le sentiment de répondre à un manque en librairie. […] Nous avons identifié un secteur, moi j'ai lu plein de livres parus dans ce créneau ces dernières années, pour voir où l'on en était […] J'ai remarqué une chose : les Anglo-Saxons sont très forts pour cette tranche d'âge, on le sait, ils s'inscrivent dans l'héritage de Roald Dahl. En revanche, une réponse française à la hauteur des Anglo-saxons, cela manquait ! » (interview sur le blog Les histoires sans fin).
En effet, ces « nouveaux romans » juniors ont des caractéristiques communes inspirées de la production anglo-saxonne (quand ce ne sont pas massivement des traductions) : des livres grands formats, abondamment illustrés, jouant sur le registre de l'humour et du second degré.


A contrario, d'autres éditeurs recentrent leur catalogue dans un nombre réduit de collections, comme aux éditions du Rouergue où Dacodac rassemble désormais les anciennes collections Zig zag, Tic tac et Dacodac. Et à l’autre bout de la chaîne, certains livres ne savent plus s’ils sont destinés à de grands ados ou de jeunes adultes, voyant parfois la parution simultanée d’un même titre dans plusieurs collections…
On pourrait décliner les exemples à loisir… on le voit, la définition et redéfinition des catégories semble très importante pour les éditeurs de fiction, soucieux de réussir à toucher une cible toujours plus mouvante…
Documentaires : entre tradition et innovation
Ce secteur de l’édition jeunesse a bien sûr été profondément bouleversé par l'avènement d'internet et des nouveaux modes d’information numérique. On vend beaucoup moins de documentaires en librairie, sauf sur certains sujets récurrents et souvent identifiés par « genre » : les dinosaures, le chantier, les chevaliers pour les garçons, la danse, les animaux pour les filles…
A côté d'une production assez classique, un « nouveau documentaire » est apparu, plus graphique, plus original, notamment aux éditions Actes sud junior, Albin Michel, Gulf stream, Rue du Monde, ou Seuil jeunesse, souvent à la frontière entre l’album et le documentaire à proprement parler.


Cécile Panou et Claire Poilroux, septembre 2016.

1Voir son blog : http://www.svdl.fr/svdl/
2 Sources : Observatoire du dépôt légal publié par la Bibliothèque nationale de France, 2016
3 Livres Hebdo, n° 721, 15 février 2008
4 A lire notamment : Lire l’album, 2006, Atelier du Poisson Soluble et Album[s], 2013, co-édition Actes sud et De facto
5 Livres Hebdo n°1092 du 1er juillet 2016, article de Claude Combet
communiqué de l'éditeur

dimanche 11 décembre 2016

Racontine à la librairie !

A compter de ce mois, nous vous proposons les Racontines, RDV mensuels de lectures pour les tout-petits (0-3 ans accompagnés par un adulte), animés par Cécile Ribeaucourt, de l'association La Marmaille.
 
Éducatrice de jeunes enfants, cette passionnée de littérature jeunesse vient à la rencontre des enfants avec des livres, des comptines et des accessoires (marionnettes...) pour les emmener dans le onde de l'imaginaire...

PREMIER RDV : jeudi 15 décembre à  10h. 



mardi 15 novembre 2016

Un garçon nommé Noël

Matt Haig
illustrations Chris Mould
éd. Hélium
13.90 €

Nicolas vit seul avec son père dans une petite maison dans la forêt très très au nord.
Si la vie n’a pas toujours réservé que du bonheur à Nicolas et son Papa, celui-ci est très heureux de tout ce qu’il a .
Son père va néanmoins partir à la recherche de Lutinville afin de gagner une grosse récompense que lui offrira le roi afin d’offrir une vie meilleure à son fils..
Pour ce faire, il confiera Nicolas à sa tante qui lui fera vivre une vie si malheureuse qu’il décidera de partira seul à la recherche de son père.
La suite ? une histoire qui nous expliquera dans les plus petits détails la naissance du père Noël et de tous ses secrets (comment son renne vole-t-il ? comment s’y prend-il pour passer par les cheminées, pourquoi a-t-il un bonnet ?…)
Une narration parfois grinçante mais surtout pleine d’humour à partager entre petits et grands en attendant Noël...
Arnaud

Le mystère de la vie

Jan Paul Schutten
Floor Rieder
L'école des loisirs
24.80 €

C’est quoi la vie ? D'où vient elle ? Comment sommes nous apparus sur terre?
Est ce toujours le plus fort et le meilleur qui subsiste ?
Un livre sur nos origines et pas que…
Des questions à foison sur l’évolution de l’univers, de la terre, des planètes, des hommes, des insectes, mais aussi de la PARACEMIE que tout le monde connaît bien entendu...

L'évolution des espèces selon Darwin... ou presque. La théorie de l'évolution complétée et commentée, agrémentée d'exemples cocasses.

Alliant tour à tour information très documenté pour jeunes et moins jeunes et un trait d’humour pour tous.
Arnaud

Histoire Dessinée de la guerre d’Algérie

Benjamin Stora
Sébastien Vassant
éd. du Seuil
24 €

Un roman graphique ou se sont rencontrés un des historiens les plus pointus sur la guerre d'indépendance algérienne et un dessinateur talentueux et passionné d’histoire.

Cette association nous donne un résultat passionnant qui nous livre une version de notre histoire enrichie des archives les plus récentes et de témoignages de tous horizons.
Il en résultera  une lecture de notre passé commun avec l’Algérie riche et variée loin du conformisme et d’une vision trop souvent manichéenne.
Nous serons replacés dans le contexte historique français des trente glorieuses, mais aussi plus élargie avec la conférence des non alignés et la position de la France aux yeux de l’Onu et de l’opinion internationale.
Les visions des pieds noirs, des harkis, des résistants, des Français et Algériens de France , .. seront tour a tour interrogées, enrichissant notre réflexion et notre perspective sur cette guerre récente mais aussi sur notre présent et avenir commun.
Arnaud


lundi 14 novembre 2016

Rencontres des cinémas d'Europe

Comme chaque année, la librairie est partenaire des Rencontres des Cinémas d'Europe, organisées par la Maison de l'Image et le Cinéma le Navire.
Les Rencontres se tiendront du 20 au 27 novembre à Aubenas : découvrez ici la programmation :
http://www.maisonimage.eu/festival-programmation.htmlPour cette 18e édition, un focus sur la Bulgarie, des rencontres, des débats, et en programmation jeune public le magnifique film d'animation "Ma vie de courgette" de Claude Barras !
Les Rencontres c'est aussi l'ambiance unique du Bistrot des Rencontres au Centre Le Bournot, où vous pourrez aussi découvrir l'espace librairie.

jeudi 3 novembre 2016

Nouvelle librairie...

Ce fut un beau travail d'équipe !
En l'espace d'une semaine, nous avons métamorphosé la librairie, cassé des cloisons, agrandi, ré-organisé les rayons... Quel boulot... mais le résultat en valait la peine, et nous ne nous lassons pas de contempler ces beaux espaces... où nous vous invitons à venir déambuler...

 
Alors un grand merci à :

Olivier Maurin et Jean-Pierre Martinez, artisans émérites
Laurence Hotte de Lau Bois Créations qui a réalisé un magnifique mobilier sur mesure 
(et aussi ces quelques photos...) ainsi que Jean-Christophe et William,
et dans le désordre Séb., Amélie, Tessa, TamaraCécile, Stéphane, Anne, Nicolas, Pascale, Hélène, Lise, Fanny, Sophie, Catherine, Alice, Yann... vaillants amis qui ont brassé et porté des tonnes de cartons, vissé, dévissé, rangé, classé, et ont chacun rendu possible cette métamorphose !





vendredi 7 octobre 2016

Le ruban

Adrien Parlange
Albin Michel jeunesse
13.50 €

Un album plein d'imagination, d'humour, de tendresse...Une idée originale pour raconter et vivre des histoires qui se renouvelleront tous les jours.
Adrien Parlange reste dans son univers graphique et nous invite à jouer avec son livre.
Un bon moment à partager entre petits et grands.
Arnaud

Sombre aux abords

Julien d'Abrigeon
éd. Quidam
15 €

Je reprends ici la très belle présentation du livre par Emmanuelle Caminade sur le site l’or des livres, 31 août 2016

"Sombre aux abords est un roman sombre et étoilé aux multiples résonances cinématographiques et photographiques, musicales ou littéraires transcendées par une langue poétique.

Une structure solide directement empruntée aux cinq pistes que comportent chacune des deux faces de l'album rock Darkness on the edge of the town – et en reprenant avec une certaine liberté les titres et les canevas - équilibre cet ouvrage fragmenté en dix chants se voulant d'abord un hommage à l’œuvre de Bruce Springsteen. 
Dix cris de désespoir et de rage de vivre qui s'enracinent principalement en Ardèche, dans les paysages d'une France profonde similaire à celle que photographia Georges Depardon dans les années 2000 (celle "des rond-points et des villages ou moyennes villes, avec des petites zones industrielles ou urbaines qui se ressemblent"), où l'auteur éclaire la tristesse et «l'ennui mortel des dimanches chrétiens d'Aubenas», et nous confronte aux images choc de cette ville du Teil coincée entre le roc et le flot de ce «Rhône beige» poussant «en de gros bouillons d'anciens branchages vers des rives, inhospitalières, accueillant pourtant à bras ouverts les bois flottés bien morts» - une ville en décrépitude, «dégueulassé[e] par la poussière, neige sale crachée par les broyeuses» de sa cimenterie.
Dix cris violents, innocents et sauvages émanant de héros pitoyables à qui la société enjoint de devenir des hommes dessinent ainsi le portrait touchant et dérangeant d'une jeunesse déboussolée aux horizons bouchés, terrifiée à l'idée de rentrer «dans la chaîne» et aspirant encore de toute son énergie à sortir de là, à exister à tout prix, «pied au plancher», quitte à brûler sa vie. 

D.R
Né à Aubenas en 1973, poète et écrivain, Julien d'Abrigeon pratique ou a pratiqué la poésie-action, la poésie sonore, la poésie visuelle sur papier, sur écran ou en lecture publique. Il est l'un des membres du collectif de poètes BoXon, qui publie la revue du même nom. Il a créé et dirige les sites de poésie T.A.P.I.N puis Tapin2.

Julien d'Abrigeon viendra lire et parler de son ouvrage à la librairie le vendredi 18 novembre à partir de 18h.

jeudi 6 octobre 2016

A la découverte de la Grotte Chauvet-Pont d'Arc

Sébastien Gayet
illustrations Julien Billaudeau
éd. Actes sud junior
12.50 € 

Découverte en 1994 et inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco, la grotte Chauvet est l'une des plus anciennes grottes ornées préhistorique. Elle révèle aux scientifiques et au grand public l'existence, près de 36000 ans avant J.-C., d'un art véritable de la fresque.

Passionné de nature, préhistoire et de photo, Sébastien Gayet vit en Ardèche depuis 1997. Il a travaillé de 2010 à 2016 sur le projet de restitution de la grotte ornée du Pont d'Arc dite Grotte Chauvet comme responsable de la communication et des relations presse. Durant ces six années, il a eu la chance de visiter deux fois dans la grotte et a entretenu des contacts privilégiés avec l'équipe des préhistoriens qui étudie la grotte et notamment Jean Clottes.
Cet ancien journaliste de la presse quotidienne a découvert l'univers des livres jeunesse en lisant des histoires à ses trois enfants. Âgé de 49 ans, il travaille aujourd'hui à l'office de tourisme intercommunal Pont d'Arc-Ardèche comme responsable de la communication et des relations médias.
Dans ce livre, il a choisi de raconter la grande histoire à travers de petites histoires, pour faire découvrir aux jeunes lecteurs la découverte de la grotte, la création de sa réplique mais aussi la vie quotidienne des Aurignaciens, ce clan qui vivait ici et qui a peint ces fresques.

Didactique et très vivant, l'ouvrage décrypte certaines fresques de la grotte, et nous rend proches ces lointains ancêtres, magnifiques artistes.
Le livre a reçu le prix Amerigo Vespucci jeunesse du Festival International de Géographie  de Saint-Dié-des-Vosges en 2016.
D.R
Sébastien Gayet viendra présenter son ouvrage à la librairie le samedi 5 novembre à partir de 15h.

Watership down... et les époustouflantes éditions Monsieur Toussaint Louverture

Les éditions Monsieur Toussaint Louverture, poursuivant leur remarquable travail de poisson-pilote du monde de l'édition, ont entrepris, avec l'énergie et la force de conviction qui les caractérise, de faire re-découvrir la grande œuvre de Richard Adams, Watership Down, dans la traduction de Pierre Clinquart entièrement revue et corrigée. 

Ce monument de la littérature, vendu à près de 50 millions d'exemplaires et traduit en plus de 25 langues (excusez du peu...) est classé parmi les 25 livres les plus vendus au monde. 
Et pourtant.
Publié en France par les éditions Flammarion en 1976 sous le titre Les garennes de Watership down, il n'a pas connu dans l'hexagone le succès qu'il méritait et n'était plus disponible depuis plusieurs années.

Alors... de quoi s'agit-il ? rien de moins que "L'Enéide avec des lapins" selon l'écrivain S. F. Saïd ! Cette ample épopée relate le périple d'un groupe de lapins de garenne, emmené par le valeureux Hazel et son frère Fyveer, doué de voyance et qui leur a prédit la destruction de leur habitat. Dans leur quête d'un nouveau foyer, ils affronteront mille dangers et se révéleront à eux-même. On pense à L'Odyssée, on pense à Bilbo le Hobbit... On est frappé par la profondeur intemporelle de ce récit, nourri de classiques - chaque chapitre s'ouvre ainsi par une citation, de la tragédie grecque à Shakespeare...
A qui s'adresse ce livre ? L'auteur s'est toujours défendu d'avoir écrit un livre pour enfants, déclarant "c'est un livre, et quiconque veut le lire, peut le lire". Et en effet, s'il ravira les jeunes lecteurs (à partir de 11 ans), les adultes aussi seront emportés par ce récit mythique.

Saluons à cette occasion le travail exceptionnel de l'équipe de cette petite maison d'édition qui publie peu mais sait dénicher les pépites et apporte un soin exquis à tous les aspects du livre : traduction, correction, paratexte, maquette, couverture, format... : toujours un sans faute !
Ces dernières années, ils m'ont notamment offert deux des lectures les plus marquantes de ma vie de libraire et de lectrice, si, si...  

D'abord l'extraordinaire livre de Ken Kesey, Et quelquefois j'ai comme une grande idée... Publié dans les années 1960 mais resté inédit en France, cet ouvrage, par l'auteur de Vol au-dessus d'un nid de coucous constitue une vertigineuse expérience de lecture.
Sa construction circulaire nous plonge dès l'ouverture dans une situation de crise dont on mettra près de 800 pages à mesurer tous les tenants et aboutissants : crise sociale, crise familiale, crise œdipienne, crise conjugale... mais surtout une extraordinaire plongée dans l'âme humaine, au fil de "flux de conscience" des personnages qui alternent, s'entrechoquent. A la fin du roman, nous voilà revenus à la scène d'ouverture, mais quel voyage entre temps !

et puis, plus récemment, La Maison dans laquelle de Mariam Petrosyan, véritable OVNI
littéraire !
Nous voilà cette fois plongé dans "la maison", personnage à part entière de ce roman, institut pour enfants et adolescents handicapés qui ont recréé une mini-société régie par des règles impitoyables mais soudés par des liens d'une profondeur bouleversante.
Vous n'oublierez jamais Putois, Sphinx, l'Aveugle, Sorcière, Lord, et tous les autres...
Claire

mardi 4 octobre 2016

1,2,3 Partons


Delphine Chedru nous emmène en voyage sur terre, dans les airs ou sur la mer pour une petite balade interactive où nous pourrons suivre du bout des doigts les différents paysages qui nous sont proposés.
Tantôt invitation à la lecture cursive, tantôt sautillant ou virevoltant, chaque scène nous emmènera dans un univers différent et joyeux.
Nous serons amenés à bondir avec la grenouille, à sautiller avec le moineau, à gravir des montagnes ou encore à suivre la taupe sous terre . 

Après Petits animaux de la nuit ou l’auteure nous a emmené découvrir la faune des greniers à la montagne en passant par le désert à travers un album phosphorescent, ce livre nous fait voyager sur un petit chemin tactile qui ravira les plus petits.
Arnaud

Professeur Astrocat : les lois de la science

Dominic Walliman
Gallimard jeunesse
21.90 €

 Pourquoi ne puis pas sauter aussi haut que je le souhaite ?
Comment font les avions pour rester dans les airs ?
Qu’est ce que La Méthode Scientifique ?

Nous allons suivre le professeur Astrocat, enquêteur-chercheur qui va tenter de répondre à ces questions.
Il nous permettra de comprendre notre quotidien à travers des expériences facilement réalisables et nous apprendrons en nous amusant.

Après nous avoir fait découvrir l’espace, Dominic Walliman, docteur en physique quantique, nous emmène dans le domaine des sciences avec le même sérieux et la même simplicité que dans son 1er ouvrage.
Des explications limpides et rigoureusement scientifiques à destination des plus jeunes mais qui ne manqueront pas d’éclairer les plus grands.
Arnaud

lundi 3 octobre 2016

Légende

Sylvain Prudhomme
éd. Gallimard collection L'Arbalète
20 €

Ce roman est avant tout l'histoire d'une amitié, celle qui lie Nel, descendant d'une lignée de bergers accrochés à la vallée de la Crau, et devenu  photographe inlassable de ces paysages désolés et splendides, et Matt, l'américain qui a fait sien ce territoire.
Entre ces deux-là, on est loin du registre de la camaraderie virile, empruntée et taiseuse. Non, c'est ici une vraie relation d'être à être, belle et généreuse, qui se joue. Le roman vaudrait rien que pour cela, cette évocation lumineuse d'une masculinité sensible et complexe.

Mais d'autres visages, d'autres destins sont convoqués à leur tour et l'histoire devient celle d'une époque et d'un lieu : Matt a le projet de réaliser un film sur une boîte de nuit qui a connu ses heures de gloire dans les années 1980, "la Chou". 
Les entretiens qu'il mène dans le cadre de ce projet le ramènent tous à l'histoire de deux frères au destin tragique ; tous deux morts très jeunes, ils ont traversé leur époque tels deux météorites consumées à tous les feux - la drogue, la violence, le sida, image d'une liberté extrême, dont la mort aurait marqué la fin d'une certaine insouciance.
Ces deux frères dont le destin fascine Matt s'avèrent être les propres cousins de Nel, que la quête de son ami, en le replongeant dans le passé, trouble...
Claire

Les culottées

Pénélope Bagieu
Gallimard Bd
19.50 €

Parus initialement sur le blog de l'auteure, hébergé par lemonde.fr, ces quinze portraits de femmes "qui ne font que ce qu'elles veulent" forment un ensemble  stimulant, drôle et éminemment instructif !
Qu'elles soient plus ou moins connues du grand public, ces femmes se sont toutes illustrées par leur ténacité, leur volonté à toute épreuve dans leur vie personnelle ou professionnelle, et, ainsi ont fait bouger les lignes et évoluer la condition féminine. 
Mêlant les époques, les origines géographiques et les destinées, cette galerie éclectique nous fera découvrir ou redécouvrir sous un autre angle Nzinga, reine du Ndongo au XVIIe siècle, Joséphine Baker, l'écrivaine Tove Jansson, Lozen , guerrière et chaman apache, Agnodice, première femme gynécologue athénienne au IVe siècle avant J.-C., et tant d'autres...

C'est tout le mérite de Pénélope Bagieu que d'avoir remis en lumière le destin de ces femmes "culottées" dont on espère qu'elles feront école ! L'auteure, qui avait déjà impressionné par la maturité de son trait et de son écriture avec California Dreaming aux éditions Gallimard l'année dernière (déjà le portrait d'une femme exceptionnelle), s'affirme comme une des artistes à suivre dans le paysage de la BD actuelle. 
Le feuilleton continue sur son blog, et l'on annonce déjà le T.2 des Culottées... 
Claire

dimanche 2 octobre 2016

Petite touche. Histoire du bout des doigts

Frédéric Clément

Albin Michel jeunesse
17.50 €

Dans le silence ouaté des vacances de Noël, une petite fille s'ennuie "délicieusement". 
Elle est aveugle, mais ses autres sens, exacerbés,- l'ouïe, l'odorat et surtout le toucher- lui offrent une autre manière de percevoir les choses, poétiquement. 

Insomniaque et gourmande, voilà qu'une nuit elle a la bonne surprise de recevoir, alors qu'elle grignote à sa fenêtre, un visiteur de minuit : "odeur de plumes, de mousse, de nid, de bois mouillé. Je devine un corbeau de belle taille". 
 Une relation magique s'installe : jour après jour, l'enfant offre à l'oiseau des miettes de friandises, et en retour, l'oiseau ramène à l'enfant de minuscules objets, fragiles trésors qu'elle lit du bout des doigts. Chaque moisson de ces petits riens constitue un épisode d'un conte fantastique que le corbeau lui raconte et dont le récit s’enchâsse à celui de leur amitié. 

Virtuosité de la construction, somptuosité des illustrations, ce livre magnifique confirme le talent singulier de Frédéric Clément, "artiste artisan" qui nous invite à poser un autre regard sur le monde.
Claire

lundi 26 septembre 2016

Adhésion au portail "chez mon libraire"

La librairie est désormais adhérente au portail Chez mon libraire, site commun des librairies de l'Association Libraires en Rhône Alpes, qui permet de rechercher et réserver tous vos livres en ligne puis de venir les retirer en magasin.

Sur le site, vous pouvez également acheter et télécharger des livres numériques.

chez-mon-libraire.fr : ouvert 7j/7, 24h/24 !

samedi 3 septembre 2016

Inventaire illustré de la montagne

Virginie Aladjidi et Emmanuelle Tchoukriel
éd. Albin Michel jeunesse
15 €

On retrouve le duo talentueux pour un nouvel "inventaire" aux éditions Albin Michel...

Cette-fois, c'est de montagne qu'il est question, et l'on découvrira au fil des pages de nombreuses fiches présentant animaux, plantes et paysages de nos montagnes, toujours dans  la même élégante mise en page qui met en valeur les aquarelles d'Emmanuelle Tchoukriel.

D'un classicisme assumé et d'une grande rigueur scientifique, ce documentaire a ce petit air vintage qui fait le charme de la collection.
Découvrez les autres titres sur le site de l'éditeur : www.albin-michel.fr/auteurs/emmanuelle-tchoukriel-14861

Topo, l'actu dessinée pour les moins de 20 ans

Collectif
éd. Topo
12.50 €
bi-mensuel

Petite sœur des revues XXI ou La Revue dessinée, la revue Topo dont le 1er numéro vient de sortir propose aux ados des reportages sur des sujets variés, traités en bande-dessinée. 
Une manière différente d'aborder l'actualité, qui réussit le pari d'être à la fois ludique et fouillé, avec des sujets d'actualité ou de fond, moins attendus.
Au sommaire de ce n°1, on trouvera ainsi un grand reportage sur YouTube, un portrait d'Angela Merkel, un témoignage d'un jeune syrien qui a du quitter son pays, une chronique humoristique sur un personnage de la série Game of Thrones...
On le voit, Topo cultive l’éclectisme, et a su rassembler de talentueux journalistes et dessinateurs de BD (en vrac : Marion Montaigne, Frederick Peeters, Nine Antico, Lisa Mandel...)

Bon appétit

Thierry Dedieu
éd. du Seuil jeunesse collection Bon pour les bébés
14.50 €

Un nouvel opus dans cette collection "spéciale bébés" qui commence à être bien étoffée. 
Thierry Dedieu met en pratique dans cette série (et avec quel talent !) les ingrédients qui font le succès d'un album auprès des touts-petits : très grand format, images en noir et blanc (très contrastées), texte rythmé et musical...
Après nous avoir proposé des comptines, une fable de La Fontaine, et même des textes plus improbables tels que Le Théorème de Pythagore et la tirade du nez de Cyrano de Bergerac (si, si...), l'auteur se met aux fourneaux et nous sert, à la carte, de l'entrée au dessert, un régal pour les oreilles et les yeux : on appréciera notamment la "découpe mécanique de cabillaud en sa robe de panure qui gratte avec son quartier de citron qui pique" (du poisson pané, quoi...) ou l'"écrasé de pommes de terre façon Vésuve avec en son milieu un lac de jus de viande, saucisse en sus"...
Bon appétit ! 
Les autres titres de la collection : http://www.seuiljeunesse.com/collection/bon-pour-les-bebes
 

Le pire anniversaire de ma vie

Benjamin Chaud
éd. Hélium
14.90€

Beau comme une histoire d’amour, rafraîchissant comme les plaisirs simples de la vie et gentiment décalé comme les histoires de Benjamin Chaud.

Où l'on retrouve le sympathique petit héros de l'album "Adieu Chaussette" et... Chaussette, son irrésistible lapin-buffle !

Un livre qui ravira les parents et les enfants par le ton léger et entraînant de cette jolie déclaration d’amour…qui bien entendu ne sera pas de tout repos…

mardi 16 août 2016

RDV en septembre

La librairie sera partenaire des Rencontres d'ici là dédiées au paysage et organisées par l'association Lignes d'horizon les samedi 3 et dimanche 4 septembre au Château de Craux à Genestelle.

" À travers la création des Rencontres d'ici là, il s'agit de poser un regard sensible, critique, politique, poétique et citoyen sur notre environnement, afin de contribuer à la prise de conscience du rôle de l'espace dans nos vies, autant qu'à l'influence de nos vies sur l'espace. Conçues sur un principe de partage d'expériences, les Rencontres sont vouées à nourrir et mettre en œuvre une réflexion collective."

Au programme, rencontres, débats, danse, balades, grignotes... 4e édition de ce rendez-vous devenu incontournable !

Nous vous proposerons des ouvrages autour du paysage et des thématiques développées lors des Rencontres, ainsi que les ouvrages des auteurs présents : André Micoud, Catherine Rouvière, Fanny Herbert, Édith Hallauer, Lucile Leclair, Gaspard d'Allens...

samedi 2 juillet 2016

Demain

Cyril Dion et Mélanie Laurent
24.60 €

Partout, les actualités mettent en avant notre impuissance à résoudre les conflits que connait le monde. Allant à l'encontre de cette tendance déprimante, le film Demain s'est fait remarquer pour son ton positif qui choisit de mettre en lumière des solutions concrètes imaginées aux quatre coins de la planète.

Salué par la critique, Demain est aujourd'hui disponible en DVD à la librairie.




 Parallèlement au film, nous proposons deux ouvrages :
- Le livre retraçant la genèse et les étapes du film tout en approfondissant certaines thématiques (Demain, un nouveau monde en marche, Cyril Dion, éditions Actes Sud, 22 €)
- Le livre-cd pour la jeunesse à partir de 7 ans (Demain, les aventures de Léo, Lou et Pablo à la recherche d'un monde meilleur ! Cyril Dion, Mélanie Laurent, Vincent Mahé, éditions Actes Sud Junior, 24 €)



vendredi 1 juillet 2016

Les disparus du phare

Peter May
Editions Rouergue
22.50 €

Un homme est rejeté par les flots, à demi-conscient. Il ne sait qui il est ni pourquoi il se trouve ici. Alors qu'il tente de retrouver ses esprits et les raisons de sa présence sur cette île des Hébrides, il sent confusément une menace planer. Il se lance alors à la recherche de son identité, dans un sentiment d'urgence et de danger imminent.
Ce roman signe le retour de Peter May sur l'île de Lewis où s'était déroulée sa trilogie écossaise composée de L'île des chasseurs d'oiseaux, L'homme de Lewis et Le braconnier du lac perdu, parue aux éditions du Rouergue.

Sally Jones

Jakob Wegelius, traduit du suédois par Agneta Ségol & Marianne Ségol-Samoy
Editions Thierry Magnier 
16.90€

Sally Jones est une jeune gorille qui a toujours vécu dans le monde des humains. Alors qu'elle travaille sur un bateau en tant que mécanicienne, son ami le Chef est accusé de meurtre et emprisonné. Sally Jones n'a alors plus qu'un but : prouver son innocence. 
Entre aventure et enquête, Sally Jones nous emporte dans un récit haletant aux côtés d'une héroïne peu commune, le tout brillamment illustré par la main de l'auteur.